Entendu n’est pas vu

Un éclairage nouveau sur la dyslexie  Abonné

Publié le 16/03/2009

LES PERSONNES dyslexiques ont une difficulté à intégrer les lettres et les mots qu’ils lisent avec les sons qu’ils entendent lorsdque ces mêmes lettres et mots sont lus par une autre personne. Et ceci est lié à une perturbation d’une région cérébrale caractérisée. Leo Blomert et coll (Université de Maastricht) ont examiné par IRM fonctionnelle l’activité cérébrale de dyslexiques et de lecteurs adultes sains au cours de la lecture. Et ils constatent chez les premiers une réduction de l’activité du cortex temporal supérieur.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte