Des prestataires sollicitent des pharmaciens

Un démarchage aux limites de la légalité  Abonné

Publié le 26/01/2015
« Si cela vous intéresse, je vous apporte des ordonnances provenant de l’extérieur de votre zone. Vous n’aurez qu’à en assurer la délivrance. Nous ne vous demandons rien d’autre. Nous livrerons directement les médicaments aux clients… » Telle est la curieuse offre faite à des pharmaciens normands par de drôles de prestataires. Récit.

DANS une période difficile, l’offre peut être tentante. Il s’agit de prestataires commerciaux d’un nouveau genre. Ils ont parfois signé des conventions reconnues avec des CHU qui proposent un nouveau service à leurs patients : acquérir ou louer matériels médicaux et médicaments via un interlocuteur unique aux pertinences reconnues qui assure les livraisons. Mais il y a aussi des aigrefins. Ils récupèrent des ordonnances afin de pouvoir vendre des prestations et des matériels médicaux, pas toujours garantis, à des patients affaiblis.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte