Sociétés de participations financières de professions libérales

Un décret nommé désir  Abonné

Publié le 02/04/2012
La loi créant les sociétés de participations financières de professions libérales (SPFPL) a dix ans. Une décennie durant laquelle la profession a vainement attendu le décret d’application. Ce dossier a divisé les syndicats et l’Ordre, la question des SPFPL étant liée à celle de l’ouverture du capital des sociétés d’exercice libéral (SEL). Pour Me Thomas Crochet, avocat au Barreau de Toulouse, les choses devraient néanmoins bientôt se débloquer et le décret paraître très prochainement.
Me Thomas Crochet

Me Thomas Crochet
Crédit photo : dr

LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN.- Pourquoi est-il urgent que le décret sur les SPFPL paraisse, plus de dix ans après l’adoption de la loi qui les a créées ?

THOMAS CROCHET.- Parce que le marché des transactions d’officines connaît une importante mutation. Alors que, traditionnellement, les cessions portaient majoritairement sur les fonds de commerce, elles portent désormais de plus en plus fréquemment sur des parts ou des actions de SEL. Cette mutation va d’ailleurs s’accélérer dans un futur proche, compte tenu de l’évolution des structures d’exercice.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte