Déchets de médicaments

Un Cyclamed pour l’hôpital  Abonné

Publié le 05/03/2012

« ALORS que le traitement des déchets médicamenteux des ménages est maintenant structuré, les pratiques des établissements hospitaliers sont très disparates », constate le comité pour le développement durable en santé (C2DS). « Aujourd’hui, un établissement sanitaire et social s’organise comme il peut et en fonction de son budget. Force est de constater que de grandes disparités existent quant à la gestion de ces déchets plus ou moins complexe et coûteuse selon les activités thérapeutiques de la structure », souligne Olivier Toma, président du C2DS.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte