Maladie d’Alzheimer

Un antidote à la protéine TAU anormale testé  Abonné

Publié le 12/05/2014
Le Pr Étienne Émile Baulieu a récemment présenté à l’Académie des Sciences les travaux de son équipe qui ont conduit à la découverte d’une protéine (FKBP52) dont le rôle clé dans la genèse des démences séniles dont la maladie d’Alzheimer pourrait mener à une piste thérapeutique.
À 87 ans, celui qui a découvert a pilule abortive RU486 et de la DHEA poursuit ses recherches

À 87 ans, celui qui a découvert a pilule abortive RU486 et de la DHEA poursuit ses recherches
Crédit photo : AFP

Un enfant sur deux né après 2000 vivra jusqu’à 100 ans et, à partir de 85 ans, une personne sur deux n’a plus toute sa tête. Un constat dressé par le Pr Baulieu qui justifie que l’on mette les moyens* sur la recherche en matière de démences séniles. Les démences vasculaires sont en l’occurrence minoritaires et les tauopathies, au sein des maladies neurodégénératives, les plus importantes, au moins numériquement.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte