DON D’ORGANES

Un Américain sur 2 donnerait à un étranger  Abonné

Publié le 13/05/2013

SELON une enquête réalisée à l’initiative de la Mayo Clinic (Rochester, États-Unis), pratiquement la moitié des Américains se déclarent favorables à donner un rein à une personne étrangère à leur famille. Le taux est plus élevé - 84 % - si on les interroge sur un don d’organe (partie du foie ou rein) à un membre de leur famille ou à un ami proche. Des affirmations encourageantes selon l’auteur de l’enquête, Mikel Prieto, car l’intention de don apparaît en augmentation.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte