Fillon candidat à la primaire

UMP : bataille pour la première place  Abonné

Publié le 20/04/2015
François Fillon a déclaré jeudi dernier qu’il était candidat à l’investiture de l’UMP pour l’élection présidentielle de 2017. Il l’a fait dans un contexte de tension entre lui et Nicolas Sarkozy, qu’il ne cherche pas à apaiser. « Aucune intimidation ne me fera reculer », a-t-il affirmé alors qu’il part pour la bataille avec un lourd handicap, si l’on en croit les sondages qui placent en tête M. Sarkozy et Alain Juppé.

Si l’ancien Premier ministre s’est déclaré aussi tôt, c’est sans doute parce qu’il était exaspéré par les propos que Nicolas Sarkozy prononce à huis clos à son sujet. Propos qui, bien entendu, sont répercutés dans les médias. « François Fillon est politiquement mort », aurait déclaré M. Sarkozy, selon « le Canard enchaîné ». Les cinq années que les deux hommes ont passées ensemble au pouvoir ont laissé beaucoup de ressentiment de part et d’autre, et la lutte pour le pouvoir à l’UMP entre M. Fillon et Jean-François Copé a encore augmenté les tensions. M.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte