Idées

Troubles bipolaires, psychothérapie. La psychiatrie au risque de la philo  Abonné

Publié le 05/11/2015
La psychiatrie a partie liée avec la philosophie, comme si la dé-raison faisait un pied-de-nez aux certitudes rationalistes et cartésiennes. Deux livres s’articulent à ces liens. Pour Agathe Lenoël, l’alternance bipolaire conduit à chercher une identité sous-jacente, tandis que le psychothérapeute Didier Pleux en revient aux émotions et à l’existence dans sa pratique.

« À 19 ans, j’apprends que je suis bipolaire, un choc pour moi et pour mon entourage. » : ce sont les années de crise de ce que l’on a longtemps nommé « psychose maniaco-dépressive » que raconte Agathe Lenoël, rédactrice free-lance, dans « Qui suis-je quand je ne suis pas moi ? » (1).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte