Trois marchés, un objectif : générer des économies  Abonné

Par
Publié le 25/02/2019

Deux marchés jusqu'à présent confidentiels s'apprêtent à décoller, du moins économiquement. Celui des biosimilaires tout d'abord, porté par la multiplication des références récemment commercialisées en France. L'année 2018 a vu l'arrivée de nombreuses spécialités d'adalimumab, ainsi qu'un biosimilaire de l'enoxaparine. Mais à ce jour, et bien que cela soit inscrit dans le Code de la Santé publique, leur substitution n'est pas possible à l'officine faute de décret d'application.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte