Trente ans d’offensive  Abonné

Publié le 31/01/2011

Casser le monopole des pharmaciens : c’est la vieille ambition de la famille Leclerc. Depuis des décennies, le père, Édouard, puis le fils, Michel-Edouard, ne désarment pas. La première tentative remonte aux années 1980. À cette époque, Édouard Leclerc parvient à faire sauter le verrou sur les produits de parapharmacie. Après quelques années d’accalmie, Michel-Edouard Leclerc revient à la charge en 2008. Tout le monde garde en mémoire sa campagne télévisée dans laquelle les médicaments sont assimilés à des bijoux qu’il devient luxueux de se procurer.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte