Le cri d'alarme de Jacques Testart

Transhumanisme : un cauchemar annoncé ?  Abonné

Par
André Masse-Stamberger -
Publié le 16/04/2018
Depuis pas mal de temps, Jacques Testart, père scientifique du premier bébé-éprouvette français (né en 1982), mène un combat vigoureux contre les tentatives de fabriquer un « homme augmenté » et « amélioré ». Dans « Au péril de l’humain », avec la journaliste Agnès Rousseaux (le média indépendant « Basta ! »), il éclaire les risques d’une biotechnique qui avance discrètement.
Idées-Au péril de l'humain

Idées-Au péril de l'humain

On entre très vite dans le vif du sujet avec l’annonce que dans les prochaines décennies des ruptures technologiques rendront possible une transformation radicale de l’humain. Immenses mais tout aussi terrifiantes sont les mutations que les technosciences promettent. Esquissons une short list : implants cérébraux, peau artificielle, amélioration et régénération des corps, bébés à la carte. Certains n’hésitent pas à proclamer que « l’homme qui vivra mille ans est déjà né » !

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte