Polémique autour d’un projet de décret

Traitement de choc pour rupture de stock  Abonné

Publié le 20/02/2012
Un décret visant à lutter contre les ruptures d’approvisionnement en médicaments dans les officines est en préparation. Accueilli froidement par les grossistes-répartiteurs, ce projet suscite un sentiment mitigé chez les officinaux. Tandis que certains estiment qu’il va dans le bon sens, d’autres le jugent mal équilibré, faisant essentiellement porter les contraintes sur les répartiteurs.
Les exportations dans le collimateur

Les exportations dans le collimateur
Crédit photo : dr

RÉGLER le problème des médicaments manquants dans les officines, telle est la volonté du ministre de la Santé. À plusieurs reprises, Xavier Bertrand avait indiqué, avec fermeté, qu’il entendait mettre un terme aux ruptures d’approvisionnement en spécialités. L’été dernier, le ministre avait même haussé le ton, se disant prêt à contraindre les laboratoires et les grossistes-répartiteurs à respecter leurs obligations. Car, pour lui, il s’agit avant tout d’une question de santé publique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte