HUMEUR

Tout va très bien  Abonné

Publié le 25/02/2010

Je suis un incorrigible optimiste : nous vivons dans une monde

merveilleux. J’ai traité par le mépris ces avatars (mot à la mode, n’est-

ce pas ?) de la France occupée qui se sont rués dans les stations-

services pour stocker de l’essence. Jusqu’au moment où, contraint de

faire le plein, j’ai dû expliquer à mon pompiste que, selon le

gouvernement, il n’y avait pas de pénurie. « Ils (notez

ce « ils » qui ne désigne personne mais s’en prend à tout le monde)

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte