Le monde aujourd’hui

Tout se jouera en fin d’année  Abonné

Publié le 18/04/2016
François Hollande est un amortisseur. Confronté à des jugements et des questions d’une férocité parfois excessive, il a répondu, lors de l’émission télévisée de jeudi dernier sans jamais paraître irrité mais avec l’art de noyer son bilan négatif dans une rhétorique compliquée et confuse. Le message est simple : contrairement à ce qu’il a dit, il n’y aura pas de réforme majeure en 2016. Et c’est à la fin de l’année qu’il décidera de se présenter ou non à un second mandat.
La question se pose de l’utilité de ce genre d’émission

La question se pose de l’utilité de ce genre d’émission
Crédit photo : AFP

Le président de la République entendait tirer le meilleur parti de ce rendez-vous télévisé, il en est resté pour ses frais. Ce qui pose d’ailleurs la question de l’utilité de ces programmes politiques qui ne peuvent être bons que si l’invité a vraiment quelque chose à dire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte