Démographie professionnelle

Tous les 3 jours, une officine ferme  Abonné

Publié le 14/06/2012
Avec 73 127 pharmaciens inscrits au 1er janvier 2012, la démographie professionnelle confirme, et parfois accentue, les tendances des dernières années : baisse légère de l’effectif global, vieillissement de la profession, « évaporation » accrue des jeunes diplômes et prédilection pour l’exercice en SEL. Constat inquiétant de l’analyse statistique annuelle menée par l’Ordre : tous les 3 jours, plus d’une officine ferme. L’apparente stabilité des chiffres cacherait-elle des indices inquiétants pour l’avenir du réseau ?

« L’APPARENTE stabilité des chiffres pourrait bien figurer une situation en trompe-l’œil. Des indices de fortes recompositions augurent en effet un avenir périlleux pour le réseau pharmaceutique », déclare au « Quotidien » Isabelle Adenot. Analysant les derniers chiffres de la démographie pharmaceutique, la présidente de l’Ordre ne cache pas son inquiétude. Il faut dire que, au-delà des tendances confirmées, cette nouvelle livraison annuelle des statistiques professionnelles donne, à certains égards, quelques frissons.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte