La pharmacie en Europe

Toujours plus de services  Abonné

Publié le 23/03/2015
Dans son rapport d’activités annuel, le Groupement pharmaceutique de l’Union européenne procède à un état des lieux de la pharmacie en Europe. Un décor planté dans un maillage très dense puisque la quasi-totalité des citoyens sont à moins de trente minutes d’une officine et plus de la moitié, à moins de cinq minutes. Seul le développement des services fait l’unanimité dans ce paysage très disparate en matière d’emplois et d’implantation.

PARMI les 34 pays membres du Groupement pharmaceutique de l’Union européenne (GPUE)*, la France et ses 22 655 pharmacies ne sont devancées que par Turquie, en tête avec 24 406 officines (23 636 en 2012). L’Hexagone est suivi de l’Espagne et de l’Allemagne. Seulement neuf pays dépassent la barre des 10 000 officines. Le Luxembourg, doté uniquement de 91 pharmacies, se situe au bas de l’échelle, bon dernier après Malte (210 officines).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte