Tiers payant : les petites mutuelles fustigent le plan des complémentaires

Par
Charlotte Demarti -
Publié le 13/02/2015

L’Association diversité et proximité mutualiste (ADPM), qui représente une centaine de petites et moyennes mutuelles, a fustigé le plan élaboré par les complémentaires santé pour généraliser le tiers payant d’ici à 2017.

Ce plan, proposé conjointement par la Mutualité Française, le Centre technique des institutions de prévoyance et la Fédération française des sociétés d’assurance, vise à créer d’un groupement d’intérêt économique (GIE) commun, grâce auquel le médecin pourrait vérifier les droits de ses patients lors d’une consultation.

Mais pour le président de l’ADPM, Jean-Louis Span, l’adhésion à ce système « va à l’encontre de l’autonomie des petites et moyennes mutuelles », qu’il souhaiterait renforcer. « On n’a absolument pas envie de transmettre nos fichiers pour que nous passions sous les fourches caudines de ce GIE », a-t-il déclaré, dénonçant ainsi « une nébuleuse où les petites mutuelles perdraient leur identité et le contact avec leurs adhérents ».

L’ADPM s’oppose également à l’utilisation de la carte Vitale comme support du tiers payant, une proposition initialement portée par la Mutualité Française mais pas par les deux autres familles de complémentaires.

Elle propose à la place une carte dédiée au tiers payant, aux couleurs de chaque complémentaire.

Avec l’AFP.

Source : lequotidiendupharmacien.fr