Thérapeutique et cosmétique dans l’Antiquité  Abonné

Publié le 10/12/2018

Paru il y a quelques semaines aux éditions de Boccard, un recueil d’études codirigé par Muriel Labonnelie, « Le teint de Phryné », détaille les analyses physico-chimiques des préparations antiques, et aborde aussi l’importance thérapeutique des couleurs dans l’Antiquité. Il se penche, de même, sur les traitements pour la peau à l’époque romaine, déjà séparés par la délicate frontière entre thérapeutique et cosmétique.


Source : Le Quotidien du Pharmacien: 3480