Le monde aujourd’hui.

Terrorisme : la France reste vulnérable  Abonné

Publié le 23/11/2015
La rapidité des services de renseignements, le courage des policiers, l’efficacité et l’abnégation des médecins et infirmiers n’ôtent rien au sentiment que les terroristes du 13 novembre ont bénéficié de failles considérables dans notre de système de protection civile. La libre circulation entre le Proche-Orient et l’Europe d’Abdelhamid Abaaoud, pourtant recherché dans le monde entier, suffit à prouver que notre réseau de surveillance n’est pas sûr, probablement à cause de diverses défaillances européennes.

Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve et Christiane Taubira, ministre de la Justice, se sont rendus vendredi à une réunion européenne à Bruxelles dans l’espoir de colmater les brèches par lesquelles passent les terroristes de tout poil et pour réclamer une meilleure coordination des efforts de lutte contre l’insécurité. Une prise de conscience mondiale a suivi les attentats de Paris, qui ont fait 129 morts et 325 blessés. Les gouvernements européens savent que ce qui s’est produit dans la capitale française peut avoir lieu chez eux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte