Distribution du médicament en Italie

Tentative avortée de libéralisation  Abonné

Publié le 12/09/2011

LIBÉRALISER la profession en permettant l’ouverture de pharmacies non conventionnées avec la transformation des parapharmacies en officines traditionnelles. C’est ce que prévoyait un amendement inséré dans le plan de rigueur de 45,5 milliards d’euros qui doit permettre à l’Italie de cibler le déficit zéro d’ici à 2013. Mais l’opération a capoté, l’amendement ayant été rejeté par les sénateurs qui s’apprêtaient à voter la loi d’austérité. La transformation des parapharmacies aurait permis à l’état italien d’encaisser un milliard d’euros.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte