Témoignage  Abonné

Publié le 14/04/2009

Olivier Humeau, 47 ans, est pharmacien adjoint dans une officine rurale du Gers. « J'ai été confronté à l'application d'une clause de non-concurrence une première fois après avoir travaillé sept ans chez mon titulaire, qui m'avait proposé une association. Il y avait une réelle symbiose entre nous. Aussi, quand j'ai fait l'objet d'un licenciement économique, il a devancé ma question sur la clause et m'a fait confiance. Il savait que je n'irais pas prospecter les pharmacies concurrentes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte