Médecine traditionnelle

Taïwan : l’herboristerie à la chinoise ne veut pas mourir  Abonné

Par
Publié le 31/01/2019
La médecine traditionnelle pourrait s’éteindre à Taïwan. Aucune nouvelle licence de pharmacie traditionnelle n’a été attribuée depuis 1998 et les licences actuelles ne peuvent être transmises, alors que leurs propriétaires affichent une moyenne d’âge de plus de 60 ans.
Taiwan

Taiwan
Crédit photo : AFP

La situation pourrait être comparée à celle des herboristes en France, dont les derniers représentants se battent pour recréer officiellement leur métier supprimé en 1941. La particularité de Taïwan, dont le nom officiel est la République de Chine (État indépendant dont la souveraineté est revendiquée par la Chine, dite République populaire de Chine), réside dans son histoire. Colonisée tour à tour par les Chinois et les Européens, pour finir annexée par les Japonais jusqu’en 1945, l'île reflète ces diverses influences, notamment dans le choix des soins.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte