Bientôt un carnet pour la délivrance de la molécule tératogène

Surveillance renforcée autour de l'isotrétinoïne  Abonné

Publié le 18/07/2009
L'AFSSAPS a constaté la recrudescence des grossesses chez des jeunes femmes sous isotrétinoïne. L'agence de sécurité sanitaire renforce donc la surveillance autour de cette molécule tératogène par la mise à disposition d'un carnet de suivi des patientes.

DÉJÀ DRASTIQUES, les précautions qui accompagnent la prescription et la délivrance de l'isotrétinoïne ne suffisent pas. C'est ce qu'estime l'AFSSAPS (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) en considérant le nombre de femmes recevant ce traitement antiacnéique et qui tombent enceintes. Elles étaient 147 sur la période allant de 2003 à 2006, contre à peine plus de 100 entre 1999 et 2002. Au cours de la même période, l'agence a recensé 5 naissances d'enfants malformés en raison de l'administration de cette molécule, sur près de 50 000 femmes traitées.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte