Fausses ordonnances

Stop au tiers-payant  Abonné

Publié le 22/03/2010

LES SYNDICATS FSPF, UNPF et USPO mettent en garde contre l’usage frauduleux d’ordonnances présentées par des personnes affiliées à la CPAM des Hauts-de-Seine (92). Le directeur de cette dernière refusant de rembourser les officinaux qui auraient accordé la dispense d’avance de frais à ces assurés, les organisations recommandent à tous les pharmaciens exerçant en dehors des Hauts-de-Seine de ne plus pratiquer, jusqu’à nouvel ordre, le tiers payant aux affiliés de ce département, sauf lorsqu’ils y sont légalement obligés (CMU-C, accidents du travail…).


Source : Le Quotidien du Pharmacien: 2735