Angkor (Cambodge) et Luang Prabang (Laos)

Sortilèges et grâces de l’ancienne Indochine  Abonné

Publié le 12/04/2010
Au Cambodge, le mythique site d’Angkor, noyé sous la jungle, et au Laos, Luang Prabang, capitale du bouddhisme : il n’y a pas si longtemps l’accès de
Ankor Vat, la ville monastère

Ankor Vat, la ville monastère
Crédit photo : S. TOUBON

Luang Prabang, haut lieu du bouddhisme

Luang Prabang, haut lieu du bouddhisme
Crédit photo : DR

Angkor Thom, la grande capitale

Angkor Thom, la grande capitale
Crédit photo : S TOUBON

DE SIEM REAP, ville d’allure encore coloniale, dont le nom signifie « Siam écrasé », en l’honneur d’une bataille victorieuse des Khmers contre l’envahisseur venu du royaume du Siam (l’actuelle Thaïlande), on peut apercevoir au loin les lueurs des « Nuits d’Angkor », spectacle sons et lumières qui fait briller de mille feux l’immense cité de pierre et ses temples perdus dans la jungle.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte