Sommeil à deux, sommeil pas si heureux !  Abonné

Publié le 20/03/2017

En 2017, 50 % des Français dorment en couple et, pour un quart d’entre eux, leur sommeil en est perturbé, selon l’enquête INSV/MGEN 2017 menée à l’occasion de la journée du sommeil. La plus forte gêne provient des mouvements de l’autre, puis des ronflements, des bruits de respiration, des horaires différents de l’autre et, enfin, d’une trop forte chaleur sous la couette. Par ailleurs, près de 25 % des Français ayant un enfant au domicile dorment avec leur petit.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte