Détruite lors du sommet de l’OTAN, la pharmacie du Pont de l’Europe rouvre le 1er juillet

Solidarité exemplaire pour sauver la pharmacie de Strasbourg  Abonné

Publié le 29/06/2009
Totalement détruite avec plusieurs autres bâtiments, le 4 avril dernier, par les « Black Blocks », manifestants autonomes opposés au sommet de l’OTAN qui se tenait à Strasbourg ce jour-là, la pharmacie du Pont de l’Europe va rouvrir dans des locaux provisoires à partir du mercredi 1er juillet. Cette reprise n’aurait pas été possible aussi vite sans le soutien actif de la ville de Strasbourg et la solidarité de tous les pharmaciens de la région, explique son titulaire, Isidore Rubinstein, tout en mettant la dernière main à ses nouvelles installations.
Isidore Rubinstein et son équipe s'activent pour l'ouverture prévue dans deux jours

Isidore Rubinstein et son équipe s'activent pour l'ouverture prévue dans deux jours
Crédit photo : DDB

RECONSTRUITE à l’emplacement exact de la pharmacie incendiée il y a trois mois, la nouvelle officine sera toutefois amenée à redéménager d’ici 12 à 16 mois, dans le cadre d’une refonte plus globale du quartier, que les événements du 4 avril ont accélérée. La pharmacie provisoire, abritée dans des préfabriqués de type Algeco, n’en proposera pas moins, dès son ouverture, toutes les spécificités qui avaient fait la réputation de l’officine détruite, notamment l’homéopathie et les soins de suite en cancérologie, et fonctionnera exactement avec la même équipe qu’auparavant.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte