HUMEUR

Soldes  Abonné

Publié le 04/11/2010

Selon les commerçants eux-mêmes, le bilan des soldes flottants est désastreux. On solde tout et à tout moment, de sorte que les clients ne font plus la différence et ne savent pas qu’ils bénéficient de meilleurs prix. Rien de surprenant dans cette affaire : les soldes traduisent la notion sartrienne de soulagement. Pour aimer les soldes, il faut d’abord avoir payé le prix fort. Le bonheur n’est pas autre chose qu’un bref répit dans le malheur. Sauf pour les snobs, qui aiment raconter qu’ils ont payé les yeux de la tête et ne peuvent plus le dire depuis les soldes flottants.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte