Sociétés holding : la Fédération refuse de signer

Publié le 18/03/2010

La profession reste divisée sur le projet de décret concernant les SEL (sociétés d’exercice libéral) et les holdings (SPF-PL). Malgré de nombreux points de consensus, les organisations professionnelles n’ont pas réussi à s’entendre sur la question des SEL à actions simplifiées (SELAS). Ces sociétés permettent en effet une distorsion entre droits de vote et capital. En clair, le pharmacien exerçant n’est pas forcément majoritaire en parts. Totalement opposée à ce principe, la FSPF a donc refusé de signer le projet de décret remis aux représentants du ministère de la Santé et de Bercy. L’UNPF, l’USPO, les groupements et l’Ordre ont, en revanche, paraphé le texte qui prévoit notamment qu’un pharmacien titulaire puisse détenir des parts dans quatre SEL en plus de son officine.

Quotipharm.com, le 18/03/2010

Source : lequotidiendupharmacien.fr