HUMEUR

Snobisme  Abonné

Publié le 31/05/2012

Je ne sais pas si vous vous en rendez compte, mais la vie des « jet-set » et des people, c’est épuisant. Il faut un sacré don d’ubiquité pour se montrer simultanément, ou presque, au festival de Cannes, au Grand Prix de Monaco et à Roland-Garros. J’ai encore fait le parcours cette année et le plus dur fut d’aller de Cannes à Monte-Carlo par la route. Le tournoi de tennis ayant commencé dimanche, j’ai enragé d’attendre la remise des prix au festival pendant les matches de la porte d’Auteuil.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte