Une expérience réussie de gestion des DASRI

S’impliquer, sans se piquer  Abonné

Publié le 23/07/2010
Si les collectivités locales doivent collecter et traiter l’ensemble des déchets ménagers, la loi de finances de 2009 stipule qu’à partir du 1er janvier 2010, les pharmaciens ont l’obligation d’accepter les collecteurs de DASRI ramenés par leurs patients. Le décret d’application n’est toujours pas paru, mais les officinaux s’organisent pour répondre à cette obligation en toute sécurité. Avec l’aide de sociétés comme Gap Hygiène Santé.
La borne Pharma Collect équipe déjà plus de 300 officines en France

La borne Pharma Collect équipe déjà plus de 300 officines en France
Crédit photo : dr

MALGRÉ DES EXHORTATIONS à refuser la collecte des déchets de soins à risque infectieux (DASRI), la loi de finances 2009 a définitivement consacré l’obligation pour les pharmaciens de les collecter. En l’absence du décret d’application, toujours attendu, certains ont décidé de s’engager plus avant dans ce service aux patients. Des solutions sont aujourd’hui développées pour sécuriser la collecte des DASRI.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte