Simplifier le parcours du patient VHC  Abonné

Publié le 15/12/2016

Pour avancer dans la prise en charge, il faut optimiser l'organisation des soins. Le médecin généraliste pourrait assurer le dépistage universel avec d'autres structures d'actions de premier recours, et prescrire le génotypage du VHC et les sérologies du VHB et du VIH. Le développement des techniques va permettre de proposer des TROD combinés (tri-TROD) pour faciliter la prise en charge des populations vulnérables éloignées des structures de santé ou les personnes à haut risque de transmission exclues du système de soins.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte