Le monde aujourd'hui

Shoah, ou la mémoire évanescente  Abonné

Par
Richard Liscia -
Publié le 27/01/2020
La réunion d'une quarantaine de chefs d'État à Jérusalem, dont Emmanuel Macron et Vladimir Poutine,  à l'occasion du 75ème anniversaire de la libération du camp de la mort d'Auschwitz-Birkenau, est un rappel indispensable aux raisons qui ont déclenché la Shoah et que nous retrouvons de nos jours, dans des conditions différentes mais qui restent une menace pour tous les juifs et les minorités.
SHOAH, OU LA MÉMOIRE ÉVANESCENTE

SHOAH, OU LA MÉMOIRE ÉVANESCENTE
Crédit photo : AFP

Le président de la République, en plusieurs circonstances, a prononcé de belles paroles contre l'antisémitisme et l'antisionisme, comme il l'a toujours fait depuis le début de son mandat. En ce sens, il reste la meilleure protection, en France, de ses concitoyens juifs. On peut lui trouver beaucoup de défauts et on peut le critiquer pour son action politique et sociale, on ne peut pas lui reprocher, à lui, jeune président, de laisser de côté un souvenir horrible de notre histoire récente, celle du vingtième siècle.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte