Praxilène

Seulement dans l’AOMI  Abonné

Publié le 20/01/2014

Suite à une réévaluation de l’ensemble des données disponibles, l’Agence nationale de la sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a conclu que le rapport bénéfice/risque des spécialités à base de naftidrofuryl (Praxilène et spécialités génériques) n’était positif que dans l’indication thérapeutique de la claudication intermittente des artériopathies chroniques oblitérantes des membres inférieurs (AOMI) de stade 2,.

L’agence rappelle que ce traitement n’a d’intérêt qu’en complément des autres thérapeutiques ou mesures recommandées dans les AOMI de stade 2.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte