Une enquête du Baromètre Sensodyne/IFOP 2011

Sensibilité dentaire : un syndrome bénin mais gênant  Abonné

Publié le 10/10/2011
Les résultats d’une enquête menée par l’IFOP* pour GlaxoSmithkline Santé Grand public, sur la perception de la sensibilité dentaire dans la population générale, ont montré que ce syndrome considéré comme une gène altère de façon sensible la qualité de vie.

LA SENSIBILITÉ dentaire est un syndrome bénin lié à l’abaissement de la gencive au cours du temps. Les racines dentaires sont progressivement dénudées, en premier lieu du fait du vieillissement physiologique, soit liées à des brossages agressifs inadaptés (brosse à dents trop dures, mouvements agressifs lors du brossage), soit par l’existence de maladies parodontales. La dentine est alors exposée aux éventuelles agressions extérieures.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte