Claude Japhet quitte la présidence de l’UNPF

« Savoir évoluer en étant précurseur »  Abonné

Publié le 17/03/2011
Le 22 mars, l’Union nationale des pharmacies de France (UNPF) aura un nouveau président. Après dix ans passés à la tête du syndicat, Claude Japhet a, en effet, décidé de ne pas briguer un nouveau mandat. À la veille de passer la main, il dresse avec « le Quotidien » le bilan de son action et expose sa vision de l’avenir de la profession.
Claude Japhet

Claude Japhet
Crédit photo : S. toubon

LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN. - Au moment où vous quittez la présidence de l’UNPF, quels sont selon vous les points forts de la pharmacie d’officine ?

CLAUDE JAPHET. - L’un de ses points forts réside dans sa capacité à faire évoluer l’exercice professionnel. Les officinaux ont toujours su s’engager et atteindre leurs objectifs. La substitution générique, la mise devant le comptoir de certains médicaments, le dispositif SESAM Vitale, la télétransmission et l’informatisation sont autant de défis remportés par la profession.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte