Des appareils d’autodiagnostic dans mon officine

Savoir acheter et conseiller pour mieux dépister  Abonné

Publié le 24/02/2011
S’équiper d’outils d’autodiagnostic, comme les tensiomètres ou les lecteurs de glycémie afin de dépister d’éventuelles pathologies chez ses clients permet au pharmacien de fidéliser sa patientèle. Mais faut-il encore avoir les bons outils, ce qui sur certains marchés n’est pas toujours évident. Plus encore qu’une stratégie d’achat, c’est une stratégie de conseil et de marketing que le pharmacien va devoir mener. Pour cela, les groupements et les répartiteurs se sont mis en ordre de bataille pour leur fournir des offres de plus en plus complètes.
Figurante....

Figurante....
Crédit photo : BSIP/BRUNO BOISSONNET

ZOOM SUR L’ÉQUIPEMENT

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte