L’entre deux tours

Sarkozy, meilleur candidat ?  Abonné

Publié le 23/03/2015
L’indifférence, l’hostilité au pouvoir en place, la fascination pour le Front national auront marqué les résultats du premier tour des élections départementales. Comme les hommes et femmes politiques, on décèle, dans une opinion harassée par une crise interminable, l’envie d’aller plus vite que le calendrier. Mais les élections de 2017 ne se présentent pas bien pour le moment. Rien n’annonce en effet un changement radical dans le personnel politique ou dans les programmes, en dehors, bien sûr, de la place qui va être accordée à la candidate du FN.

En tant que président de l’UMP, Nicolas Sarkozy conduit la bataille des départementales. Le moment venu, il s’en arrogera les résultats éventuellement positifs. Pourtant, s’ils se confirment au second tour, ils ne résulteront pas de ses efforts personnels mais plutôt d’une configuration tripartite et d’une désaffection à l’égard de la gauche au pouvoir. Alain Juppé et François Fillon auront beaucoup de mal à partager avec l’ancien président les lauriers tressés par un succès de la droite.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte