Loi HPST

Sarkozy calme de jeu  Abonné

Publié le 14/05/2009

DEPUIS MARDI, les sénateurs ont entamé l’examen du projet de loi Hôpital, patients, santé et territoires (HPST) sur fond de grogne des médecins hospitaliers. Nicolas Sarkozy a tenté d’apaiser le vent de contestation en demandant au gouvernement de déposer des amendements redonnant une place aux praticiens dans la gouvernance des établissements, tel que le propose la commission Marescaux. Jean-Pierre Raffarin, sénateur de la Vienne, estime que l’intervention du chef de l’État va « dans le bon sens ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte