Salles de shoot : les députés socialistes veulent accélérer l’expérimentation

Par
Mélanie Maziere -
Publié le 22/09/2014
A heroin addict prepares a heroin dose in a room, at the Konsumraume (consumption room) on...

A heroin addict prepares a heroin dose in a room, at the Konsumraume (consumption room) on...
Crédit photo : AFP

Mercredi dernier, le chef de file des députés socialistes, Bruno Le Roux, a déposé une proposition de loi pour accélérer la mise en place de l’expérimentation des salles de consommation de drogue à moindre risque, plus couramment appelées salles de shoot. En accord avec la présidente de la commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale, Catherine Lemorton, le groupe socialiste propose, comme le prévoit le projet de loi Santé de Marisol Touraine, la mise en place à titre expérimental de ces fameuses salles pour une durée de six ans. Le but de cette proposition de loi est d’accélérer le mouvement, le projet de loi Santé ne devant être examiné que début 2015 par le Parlement. Catherine Lemorton, pharmacienne, précise : « Il s’agissait d’envoyer un signe aux acteurs du projet, qui sont prêts depuis un an et demi et attendent. » Le projet se heurte notamment à la gronde de députés de l’opposition, et à un collectif de riverains puisque le tout premier projet devait voir le jour dans le quartier de la Gare du Nord, à Paris. Marisol Touraine présentera son projet de loi Santé lors du premier conseil des ministres du mois d’octobre. Comme recommandé par le Conseil d’État fin 2013, le gouvernement inscrit ainsi dans la loi ce dispositif de salles de shoot.


Source : lequotidiendupharmacien.fr