Les faux hasards de la toponymie

Rue de la pharmacie  Abonné

Par
Publié le 28/04/2014

QUELLE meilleure adresse, pour une pharmacie, que d’être située « rue des pharmaciens » ? Si les officinaux n’ont guère le pouvoir de changer les noms des rues dans lesquelles ils sont installés, les entreprises situées dans des quartiers neufs ont plus de facilités pour le faire, à l’image du grossiste coopératif allemand Noweda qui, en un an, a réussi à faire rebaptiser ainsi les rues où se trouvent trois de ses quinze succursales régionales.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte