A Rome, une pharmacie tente de combattre les fake news  Abonné

Publié le 27/02/2020
Pour combattre les fake news, le Dr Giuseppe Longo, titulaire d’une officine située dans un quartier à la mode, essaie d'informer la population sur le coronavirus pour éviter la panique.

En Italie, comme partout en Europe, la communauté asiatique est de plus en plus stigmatisée. Les magasins et les restaurants sont vides et les épisodes de racisme se multiplient, plusieurs Chinois ayant été agressés parfois même à coups de pierres. « Le vrai virus, c’est l’ignorance, le climat de panique est généré puis alimenté par les fakenews, il faut calmer le jeu au plus vite et apprendre aux gens que les Asiatiques n’ont pas tous le virus et qu’ils ne représentent pas un danger pour nos sociétés », estime le Dr Giuseppe Longo.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte