« Le Guetteur du Midi », de Michèle Lajoux

Romanesque et histoire  Abonné

Publié le 13/01/2011
Un polar au temps des guerres de religions ? Oui, mais pas seulement. Le troisième livre de Michèle Lajoux est aussi un beau portrait de jeune fille, une éclairante plongée historique (y compris dans la médecine de l’époque) et une réflexion sur la tolérance.

NOUS AVIONS quitté Michèle Lajoux évoquant dans « Puisque c’est ça la vie » (2009), avec une distance évitant l’apitoiement, une enfance malheureuse dans les années 1960. Nous la retrouvons, loin de l’autobiographie mais dans la ville de sa jeunesse, Laon, avec une fresque historique aussi romanesque que documentée, pleine de mystères et de rebondissements.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte