Psoriasis sévère

Risque élevé de syndrome coronarien  Abonné

Publié le 12/01/2009

Un groupe d’experts américains vient de rédiger un consensus sur la surveillance du risque cardiovasculaire chez les patients atteints de psoriasis, en particulier des formes sévères. Il est recommandé de pratiquer une évaluation minimale du risque cardio-vasculaire : CRP, bilan lipidique et pression artérielle. L’inflammation jouerait un rôle central dans la survenue du syndrome coronarien, sans que les mécanismes exacts soient décrits précisément.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte