RGO et cancer de l’œsophage  Abonné

Par
Publié le 05/12/2016

 Le RGO sévère expose au risque de développement d’un endobrachyœsophage (EBO) qui est une lésion précancéreuse, à haut risque de transformation maligne en adénocarcinome (un cancer rare, même en présence d’un EBO).

L’EBO correspond au remplacement de la muqueuse malpighienne de l’extrémité distale de l’œsophage par une muqueuse glandulaire (métaplasie intestinale) et représente un mode de cicatrisation anormal des lésions d’œsophagite liées au RGO.

Son diagnostic repose sur des critères endoscopiques et histologiques (biopsies réalisées lors d’une endoscopie).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte