TOURISME - En Jordanie, entre désert et mer Morte

Rêve de pierre et de sel  Abonné

Publié le 03/11/2011
La Jordanie est sans nul doute l’une des contrées les plus chargées d’histoire et les plus riches en vestiges archéologiques. Aux portes du désert, la fascinante Pétra, Madaba, la cité des mosaïques, le mont Nebo et le tombeau de Moïse, et la mer Morte, site géologique unique au monde, à 412 m au-dessous
La mer Morte, aux eaux parées de bien des vertus

La mer Morte, aux eaux parées de bien des vertus
Crédit photo : DR

Le trésor de Petra, la cité rose

Le trésor de Petra, la cité rose
Crédit photo : DR

Mosaïques du mont Nebo

Mosaïques du mont Nebo
Crédit photo : DR

PÉTRIFIANTE Petra ! L’expression convient parfaitement, tant est grand le choc qui saisit le visiteur à la vue du spectacle de cette étrange ville de pierres sculptée en plein désert. De la bourgade de Wadi Musa, il faut marcher sur un long chemin caillouteux avant de s’enfoncer dans le clair-obscur du Siq, étroit corridor surplombé de hautes falaises qui laissent à peine entrevoir un ciel réduit à un mince filet bleu. Au sortir du passage, une trouée de lumière dévoile soudain la vision magique du majestueux et colossal tombeau d’al-Khazneh, le « Trésor ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte