Sécurité et efficacité du médicament

Revaloriser le travail du dispensateur  Abonné

Publié le 04/04/2013

DÉJÀ EN 2008, une étude demandée par la Société française de médecine générale s’était penchée sur la « qualité de la prescription médicamenteuse ». Parmi les résultats, il était mis en évidence une proportion élevée de prescriptions hors AMM. En effet, sur 8 733 ordonnances et 35 296 lignes de prescriptions, 40,8 % des ordonnances contenaient au moins une ligne hors AMM et 19,3 % des lignes de prescriptions étaient hors AMM (précisons que ces prescriptions étaient jugées hors AMM en raison de la posologie, du schéma thérapeutique, de la durée de traitement ou de l’indication.)

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte