À retenir    Abonné

Publié le 09/02/2017

- Les morphiniques agonistes sont utilisés comme antitussifs, analgésiques, antidiarrhéiques et comme traitement de substitution aux opiacés.

- S’ils présentent tous les mêmes effets indésirables potentiels, il existe des variations entre les produits. La constipation est souvent l’effet indésirable le plus fréquent et le plus gênant et la dépression respiratoire le plus grave.

- Dans leur emploi comme antalgiques dans les douleurs chroniques, une titration est indispensable.

- Le schéma posologique doit aussi tenir compte de la demi-vie du produit.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte