Exposition - Aux musées Bourdelle et du Quai Branly

Représentations du corps  Abonné

Publié le 29/06/2015
Avec « Mannequin d’artiste, mannequin fétiche », le musée Bourdelle

LE MANNEQUIN est utilisé depuis la Renaissance pour fixer la composition, l’anatomie et le rendu des drapés. Mais, depuis le XVIIIe siècle, la relation entre les artistes et ce modèle a beaucoup évolué, pour devenir parfois fétichiste, voire érotique, comme l’illustre l’exposition du musée Bourdelle, au sujet riche et novateur.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte