Repères  Abonné

Par
Jacques Fleurentin -
Publié le 16/01/2020

En France, les plantes qui entrent dans la préparation de l’ayahuasca ainsi que la diméthyltryptamine (DMT), l’harmine et ses dérivés sont classés comme stupéfiants et par conséquent interdits à la vente et à la consommation.


Source : Le Quotidien du Pharmacien: 3570